Tout savoir sur la capote

accueil 5 santé 5 prévention 5 Tout savoir sur la capote

C’est quoi un préservatif ?

Un préservatif est un étui plus ou moins fin, communément fait de latex ou de polyuréthane. Le plus connu est le préservatif dit « masculin » qui se place sur le pénis, mais il existe également un préservatif dit « féminin » qui se place à l’intérieur du vagin avant le rapport sexuel. Il permet à la femme de choisir elle-même de se protéger et peut se mettre en place jusqu’à 8h avant le rapport sexuel. Le préservatif a deux rôles :
1) Un rôle de contraception, en jouant le rôle de barrière pour le sperme lors d’une pénétration vaginale.
2) Un rôle de protection contre les infections sexuellement transmissibles. Un rapport protégé par préservatif évite la transmission du VIH, de la syphilis, de la gonococcie… Bref, il est quand même bien pratique. Alors pour avoir l’esprit tranquille et prendre un maximum de plaisir, utilisez un préservatif lors de chaque rapport sexuel avec pénétration. Il est également recommandé d’utiliser un préservatif masculin lors de chaque rapport bucco-génital (fellation).

Le lubrifiant, c’est important

Le lubrifiant présent sur le préservatif ne sert qu’à une chose : à permettre le déroulement du préservatif sur le sexe ou le jouet. Il n’est pas nécessairement suffisant pour lubrifier le rapport sexuel ! N’hésitez donc pas à rajouter du lubrifiant compatible avec les préservatifs (à base d’eau ou de silicone, par exemple). Le lubrifiant permettra un meilleur confort pour les deux partenaires, et évitera les ruptures du préservatif liés aux frottements « à sec ».

Le saviez-vous ? Le préservatif n’est pas tout récent. On retrouve des traces de protections du pénis dans la Rome antique, mais également en Chine, dès 2000 ans avant notre ère, où ces préservatifs précurseurs étaient faits de soie huilée.

Faut-il utiliser un préservatif même pour les sex-toys ?

Lorsque les sex-toys sont partagés avec un/des partenaires dont vous ne connaissez pas le statut vis-à-vis des infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de protéger ces jouets avec un préservatif. De la même manière, en cas de pénétration anale puis de pénétration vaginale, un changement de préservatif est important pour éviter le transport de bactéries de l’anus au vagin.

Allergique au latex, que faire ?

L’allergie au latex toucherait 1 à 5% de la population mondiale. Elle peut se développer progressivement, en particulier chez les personnes en contact très régulier avec du latex (professionnels de santé, par exemple). Les symptômes sont généralement dermatologiques : éruptions cutanées sur le point de contact, démangeaisons… Les allergiques au latex sont-ils/elles voué-e-s à ne pas se protéger ? Non, pas de panique ! Il existe des préservatifs en polyuréthane, en vente en pharmacies et grandes surfaces.

C’est un peu cher, non ?

Pour quelqu’un qui en utilise beaucoup et/ou qui n’a pas beaucoup d’argent, les préservatifs peuvent effectivement représenter un budget. Heureusement, des solutions existent.
Tout d’abord, saviez-vous que depuis mars 2019, les préservatifs étaient remboursés à 60% par la sécurité sociale lorsqu’ils sont prescrits par un médecin ou une sage-femme ? La boîte de 12 capotes en revient donc à 80 centimes.
De plus, certaines structures et associations donnent des préservatifs à celles et ceux qui ne peuvent en acheter : c’est souvent le cas dans les centres de planification, les PMI., les centres de dépistage (CeGIDD), et les associations de lutte contre le VIH qui accueillent du public.

Les 10 commandements du préservatif masculin

Le site www.condomz.fr donne la liste des 10 commandements du préservatif dit “masculin”. N’hésitez pas à la consulter ici !

vos questions

Mon copain dit qu’il ne peut pas mettre de préservatif car ils sont trop petits. Y a-t-il des solutions ?

Des préservatifs, il y en a pour tous les goûts : des grands, des petits, des larges, des fins et même des sur-mesure ! L’argument de la taille est donc un peu gros…

ante. risus. quis nunc amet, sem, dictum eleifend ipsum ipsum tristique