Comment reconnaitre une sexualité toxique ?

accueil 5 Sexualités 5 discriminations et violences 5 Comment reconnaitre une sexualité toxique ?
Sexualité toxique sexualités info santé

Il termine souvent sur mon visage mais bon moi je n’aime pas ça, je lui dis oui pour lui faire plaisir. Je le fais par amour, sinon j’ai peur qu’il me quitte.

Paola

21 , Lorient

Si je ne lui fais pas de fellation il va me quitter, il a besoin de ça. Il va me quitter si je dis non.

Mia

21 , Narbonne

Il dit que les hommes adorent recevoir des fellations, et qu’il serait embêté de devoir demander à quelqu’un d’autre parce que je ne lui fais pas.

Esther

24, Hyères

Mon copain veut me quitter parce que à cause de mes hémorroïdes plus rien ne rentre.

Wilfried

19, Bourg-en-bresse

La liste est déjà longue alors nous n’allons pas en rajouter. Pourtant les témoignages de ce type sont pléthoriques sur nos dispositifs. Ils peuvent paraître anecdotiques en première lecture, pourtant ils parlent de relations toxiques, de chantage affectif, de manipulations, d’emprise ou de violence. Une violence insidieuse, pas toujours perceptible au premier abord, souvent enrobée dans des mots d’amour ou de grands discours normatifs.

Bien sûr la sexualité ce n’est pas le monde des bisounours, bien sûr il y a de multiples raisons qui conduisent à avoir un rapport sexuel. Ça peut être par envie, pour  se rapprocher après une dispute, le désir de faire plaisir, de montrer son attachement, son affection, ça peut être par intérêt, pour obtenir une faveur, pour réussir à dormir, se détendre ou encore pour tenter des expériences et enrichir ses pratiques. Il y a une multiplicité de significations dans un acte sexuel.

Mais ces témoignages nous amènent à nous interroger sur la manière de placer le curseur en amour.  Finalement, comment savoir à quel moment ça dérape ? Si on a tous et toutes notre façon d’aimer, puisque chacun est différent.e, chaque histoire est unique, chaque mode relationnel singulier, est-ce qu’on peut dire qu’il y a des règles ? La réponse est oui. Il y a des limites, il y a un cadre et un curseur qui permettent de poser les bases d’une relation saine et de prévenir une relation toxique. Notamment dans le domaine de la sexualité. Connaître ce curseur, ça permet de prévenir des violences, ça permet de ne pas subir seul.e une situation difficile, ça aide à prendre du recul et à prendre des décisions, ça donne des repères.

Une sexualité saine qu’est-ce-que c’est ? 

Être en accord avec là où on en est. Se sentir écouté.e dans ses envies, dans son désir, dans ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. Pouvoir dire oui ou non en sachant que sa décision sera prise en compte sans contrepartie. Ne pas se sentir jugé.e par ses désirs ou ses non désirs. Se sentir libre de refuser ou de proposer sans avoir peur des conséquences.

Une sexualité toxique qu’est-ce-que c’est ? 

C’est quand on n’est pas en accord avec ce qui se passe, avec ce qu’on fait, ou le malaise que l’on peut ressentir après coup, quand on y repense. C’est quand on accepte un rapport ou une pratique par peur de la réaction de l’autre, par peur d’être rejeté.e, quitté.e, moqué.e. C’est quand on fait trop souvent passer le désir de l’autre avant le sien. C’est quand on n’ose pas s’exprimer, proposer, ou contredire l’autre.

En conclusion, une sexualité saine, c’est une sexualité dans laquelle on se sent à l’aise. C’est une sexualité où les partenaires s’écoutent, découvrent les limites de chacun et les respectent

A qui en parler ?

Les écoutant-e-s de Sexualités Info Santé sont à votre écoute par livechat ou par mail.