Transidentités et sexualités

accueil 5 sexualités 5 vivre sa sexualité 5 Transidentités et sexualités
Le sexe est un marqueur biologique et le genre est un marqueur social et psychologique qui peut correspondre à ce sexe… ou pas !

Parler de transidentités, d’être transgenre, c’est un sujet complexe, parce qu’il n’y a pas une manière d’être trans, ni une définition des transidentités. L’identité de genre est quelque-chose de profondément intime et concerne la façon dont une personne compose entre son corps et son identité.

Etre cisgenre, ça veut dire quoi ?
Une personne est cisgenre lorsque son identité de genre (son genre «vécu») correspond à celui qui lui a été assigné à la naissance au regard de son sexe. Attention, cela ne signifie pas que cette personne adhère complètement aux normes sociales de genre.

Par exemple, beaucoup d’hommes cisgenres sont mis à mal par les injonctions à la virilité. Les normes sont souvent très contraignantes pour tout le monde, mais de façon différente.

Etre transgenre, ça veut dire quoi ?
Le terme transgenre a une étymologie plutôt poétique : cela signifie « traverser le genre ». Une personne transgenre est donc une personne dont l’identité de genre (son genre « vécu ») ne correspond pas à celui qui lui a été assigné à la naissance au regard de son sexe.

Par exemple, quelqu’un qui est né avec un sexe dit « féminin » peut se sentir plus à l’aise avec une identité masculine. Le processus par lequel une personne va commencer à vivre en accord avec son identité de genre s’appelle une transition.

En quoi consiste une transition ?
La transition est le cheminement au cours duquel une personne transgenre modifie sa manière de se présenter au monde afin de vivre en accord avec son identité de genre.

Les idées reçues veulent que le point culminant de cette transition soit la prise d’hormones et la chirurgie. En réalité, il n’y a pas une manière de transitionner : La transition peut passer par des aspects sociaux (coming-out, changement de prénom, de pronoms…), juridique (changement d’état civil…) esthétiques (changement de style vestimentaire, de coupe de cheveux), médicaux (prise d’hormones, chirurgies diverses). Aucun de ces aspects n’est plus légitime que l’autre.

Le saviez-vous ? Si la transidentité en tant que catégorie d’identification est un terme plutôt récent, de nombreuses cultures ont de tous temps connu des groupes de personnes ne correspondant pas aux catégories occidentales d’«homme » et « femme ». C’est le cas, par exemple, de certaines tribus autochtones d’Amérique du Nord, dont les Cris et les Navajos, dont les catégories sociales de genre sont différentes des catégories occidentales. (Source)

Comment on exprime son identité de genre ?

On parle de présentation de genre pour désigner les codes esthétiques et physiques qui vont permettre à une personne d’être vue comme une personne appartenant à tel genre. Ces codes sont arbitraires et correspondent aux normes d’une époque et d’une société. Cela va passer par exemple par la coupe de cheveux, les vêtements, le maquillage (ou son absence). Certaines choses sont plus subtiles et difficiles à modifier, comme la démarche et la voix.

Et l’orientation sexuelle, alors ?

Une personne qui transitionne ne change pas nécessairement de préférences sexuelles, ce sont deux choses bien distinctes. Par contre, l’orientation sexuelle dans sa dimension de « catégorisation » peut changer.

Etre trans, ça a un impact sur la sexualité ?

Encore une question complexe ! La réponse est oui, non, peut-être… En fait, ça dépend beaucoup des personnes. Mais, de manière générale, transitionner implique un rapport au corps différent, parfois des modifications corporelles et/ou tout simplement une manière de se voir et de se vivre différemment dans la sexualité.

Pour certaines personnes, être transgenre implique un rapport conflictuel au corps. Dans ce cas, la sexualité peut être influencée, avec par exemple un évitement de certaines zones du corps. Pour d’autres personnes, le rapport au corps n’est pas problématique.

Dans tous les cas, la vie sexuelle est influencée par des choses multiples. Une personne, transgenre ou pas, ne construit jamais sa sexualité autour d’un seul paramètre.

A qui en parler ?

Si vous vous posez des questions, les communautés de pairs sont nombreuses sur le web. C’est le cas par exemple du serveur Fransgenre.

Pour obtenir plus d’informations sur les différents aspects des transidentités, le Wikitrans est fait pour vous !

Vous pouvez aussi échanger avec les écoutant-e-s de Sexualités Info Santé pour être orienté-e vers une association, ou tout simplement pour en parler.

vos questions

Je n'arrive pas à me reconnaître dans une identité homme ou femme. Qu'est-ce que ça veut dire?
La classification « homme » et « femme » est quelque-chose de très binaire, et il peut arriver que certaines personnes ne parviennent pas à y trouver leur place. C’est simplement une manière différente de se vivre : on parle souvent de non-binaire, même si d’autres termes existent.
at Nullam id lectus nec Donec velit, nunc Phasellus ut ut