Tout savoir sur les protections menstruelles

accueil 5 santé 5 connaître son corps 5 Tout savoir sur les protections menstruelles

Tampons, serviette, cups… que choisir ?

L’une des grandes questions que vous vous posez lorsque vous avez vos règles, c’est comment se protéger pour pouvoir continuer sa vie quotidienne sans inquiétudes. Il existe énormément de protections périodiques différentes.

Les serviettes hygiéniques

Les serviettes hygiéniques jetables ou lavables sont des protections absorbantes externes qui se placent dans le sous-vêtement afin de recueillir le flux des règles. Les serviettes jetables, à usage unique, sont généralement composées de fibre synthétique et parfois de coton. Les serviettes lavables sont généralement composées de plusieurs couches de coton.

Les culottes menstruelles

Les culottes menstruelles sont des sous-vêtements absorbants lavables qui ont le même fonctionnement que les serviettes hygiéniques lavables.

Les tampons hygiéniques

Les tampons hygiéniques sont des dispositifs absorbants jetables de forme allongée, en général composés de viscose. Ils s’introduisent dans le vagin pour absorber le flux menstruel, et se terminent par une ficelle pour faciliter le retrait. Ils sont parfois vendus avec applicateur pour faciliter la pose.

S’il est bien posé et que sa taille correspond à votre physiologie et à votre flux, un tampon doit pouvoir se faire oublier le temps de quelques heures : si vous le sentez, ou que la pose vous fait mal, c’est certainement qu’il est mal posé ou que cela ne vous convient pas.

Idéalement, un tampon doit être changé toutes les 4h. Il est très fortement déconseillé de garder un tampon – ou tout dispositif vaginal – plus de 8h.

Les éponges menstruelles

Les éponges menstruelles ont le même fonctionnement que le tampon hygiénique, mais leur composition est différente : elles sont généralement composées de fibres synthétiques « éponge » ou même d’éponge naturelle. Ces éponges n’ont généralement pas de ficelles pour faciliter le retrait, et nécessitent donc d’être assez à l’aise avec son anatomie. Elles ont la particularité d’être imperceptibles pendant les rapports sexuels.

Il est très fortement déconseillé de garder la même éponge menstruelle– ou tout dispositif vaginal – plus de 8h.

Les coupes menstruelles / cups

La Cup menstruelle (ou coupe menstruelle) est un dispositif lavable qui a le vent en poupe depuis quelques années. Souvent présentée comme une alternative plus économique et écologique au tampon hygiénique, la cup est un dispositif en silicone en forme d’entonnoir. Placée dans le vagin, elle recueille le flux menstruel.

Il est très fortement déconseillé de laisser la cup – ou tout dispositif vaginal – en place plus de 8h sans la laver.

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique (SCT) ?

Le syndrome du choc toxique (SCT) est une infection liée au staphylocoque doré. Cette bactérie est présente de façon naturelle chez l’espèce humaine, en particulier dans le nez, la gorge, le vagin, au niveau du périnée, sur la peau, etc. Elle n’est pas dangereuse en situation normale.

Le SCT peut concerner tout le monde. Néanmoins, on trouve une forte corrélation entre la survenue du SCT et les femmes en période de règles utilisant des dispositifs internes (tampons, cups, etc.). On parle alors de Choc Toxique Staphylococcique Menstruel.

Contrairement aux idées reçues, le choc toxique ne survient pas qu’avec des tampons : un tampon, une éponge ou une coupe menstruelle utilisés de manière prolongée entraînent la stagnation du sang dans le vagin et bloquent la bactérie qui trouvera un environnement favorable à sa multiplication. La bactérie va produire des toxines dangereuses qui vont entrer dans la circulation sanguine atteindront un ou plusieurs organes comme le foie, les poumons, les reins. Le port trop prolongé d’un dispositif interne est donc à éviter.

Le choc toxique est rare, mais lorsqu’il survient, il peut avoir des conséquences très graves. Si, au moment de vos règles surviennent brutalement une fièvre importante, des éruptions cutanées, des vomissements et/ou des diarrhées, une prise en charge médicale d’urgence est primordiale.