Les différents visages du couple

accueil 5 société 5 rapport à l'autre 5 Les différents visages du couple

Comme celle de sexualité, la notion de couple a beaucoup évolué à travers les âges. En Occident, c’est à compter du 18ème siècle qu’émerge la notion de « couple amoureux ». Avant cela, le mode de conjugalité accepté est le mariage, le plus souvent arrangé entre les familles. Celui-ci représente avant tout un contrat passé entre deux familles, un échange économique et parfois politique. La plupart du temps, cet échange se fait au détriment des femmes qui passent de la tutelle du père à la tutelle du mari. L’entente et l’attirance entre les deux parties est très rarement un critère, ce qui n’empêche pas les romans d’amour (comme Héloïse et Abelard ou Tristan et Yseult) de connaître une grande popularité dès le Moyen-Age.

Le saviez-vous ? C’est à la fin du 19ème siècle qu’émergent les défenseurs d’un « amour libre » qui s’affranchirait du mariage, considéré comme un carcan pour les individus et en particulier les femmes. Cette façon de vivre son couple sans se marier, scandaleuse à l’époque, est aujourd’hui très répandue. Ainsi, en 2011, 23% des couples déclaraient vivre en union libre, c’est-à-dire une union non contractualisée par un mariage ou un Pacs.

Comment vit-on en couple en France ?

Selon les statistiques de l’INSEE (2011), l’âge médian du premier couple en France est d’environ 20 ans. Si les couples français privilégient encore majoritairement le mariage (74%), chez les couples hétérosexuels celui-ci stagne, tandis que le PaCS (Pacte Civil de Solidarité) et le couple libre sont en augmentation constante. Chez les couples de même sexe, le mariage est en augmentation constante depuis la loi Taubira de 2013 autorisant le mariage civil entre personnes du même sexe. Derrière ces chiffres, une évolution drastique de la manière de se vivre en couple : plus égalitaire, plus diversifiée.

D’autres manières d’être dans une relation

Vivre en couple n’est pas chose anodine. Il s’agit d’un espace de partage, mais aussi de négociation entre deux personnes (ou plus !). L’idéal est de trouver un terrain d’entente afin que chaque partie puisse vivre de manière épanouie, tout en gardant un lien privilégié – ce qui n’est pas toujours évident.
Certaines personnes choisissent de vivre leur vie sentimentale et sexuelle en s’affranchissant du modèle d’un couple exclusif. Nous vous proposons un petit tour d’horizons de ces autres manières de vivre le couple.

Le couple ouvert

Le couple ouvert (ou couple libre) englobe énormément de configurations, qui ont pour point commun que la figure du couple reste centrale. Cela peut désigner deux partenaires ouvrant ensemble de manière occasionnelle leur sexualité à d’autres personnes – à l’occasion de plans à trois, par exemple. Ou encore un couple qui convient de la possibilité de chaque partie d’avoir ponctuellement une sexualité en dehors du couple.

Sex-friends

Il faut bien l’admettre, cette appellation fait figure d’intruse dans cette catégorie du couple ; son principe est en effet de ne pas être en couple. C’est un mode relationnel qui a le vent en poupe et a inspiré moult comédies romantiques. Un sex-friend, littéralement « ami sexuel », est une personne avec qui l’on va avoir des rapports sexuels et entretenir une relation amicale, sans nécessairement aller plus loin d’un point de vue de l’engagement.

Le polyamour

Le polyamour a un cadre plus défini. Il implique de repenser entièrement son rapport à l’amour, au couple et à la conjugalité. En cela, il a des aspects philosophiques et, pour certaines personnes, politiques. Il ouvre la possibilité de vivre plusieurs relations amoureuses et/ou sexuelles en toute transparence avec son ou ses différent-e-s partenaires.

…Et le mode d’emploi ?

Comme pour le couple « classique » il n’y en a pas, car chaque personne et chaque relation sont différentes. Il y a simplement un peu de bon sens, et beaucoup de communication. Ce n’est pas parce qu’on sort du schéma exclusif du couple que les choses sont plus simples. Au contraire, cela demande parfois beaucoup plus de discussions et d’écoute mutuelle, afin de trouver un terrain d’entente et d’établir des règles qui conviendront à chaque partenaire. Si vous souhaitez vous lancer, le mieux est de vérifier que chaque partie est d’accord (cela va sans dire…) et que personne ne sera lésé ou malmené dans l’affaire.

A qui en parler ?

Les écoutant-e-s de Sexualités Info Santé sont à votre écoute par livechat ou par mail. Si vous rencontrez des problèmes dans votre vie de couple, certains psychologues et psychothérapeutes peuvent recevoir des couples et familles.

De nombreuses communautés de pairs existent sur le web.

dapibus ut neque. massa dolor dolor. libero. quis amet, Aliquam