Focus sur une IST : l’herpès génital

accueil 5 santé 5 les bugs du corps 5 Focus sur une IST : l’herpès génital

L’herpès, c’est quoi ?

L’ herpès (ou herpes simplex) est un virus. Il se décline en deux types:

L’herpès 1 (HSV1), faussement appelé « herpès labial », est souvent responsable du fameux « bouton de fièvre » qui pousse au coin des lèvres. Il peut néanmoins être transmis à la zone génitale par contact direct ou indirect et devenir ainsi un herpès génital

L’herpès 2 (HSV2), touche principalement la sphère génitale et péri-génitale.

Nous parlerons plus spécifiquement de l’herpès génital dans cet article.

Comment se transmet-il ?

L’herpès peut se transmettre par n’importe quel contact sexuel. La transmission a généralement lieu avant, après ou au cours d’une poussée d’herpès. Il peut toutefois y avoir des transmissions lors de poussées asymptomatiques.

Le saviez-vous ? L’herpès 1 et 2, dits “labial” et “génital” sont des infections extrêmement courantes. En 2016, l’OMS estimait à 67% le total de la population atteinte de l’herpès 1 et à 13% le total de la population atteinte de l’herpès 2.

Quels sont les symptômes ?

La réaction aux virus de l’herpès varie énormément selon les personnes : certaines ne feront jamais de symptômes, d’autres feront une poussée peu après leur contamination (lors de la primo-infection).

Avant la poussée: apparition de brûlures, d’irritations ou de picotements.

Pendant la poussée: apparition de vésicules (boutons) ou ulcères inflammés au niveau génital, anal, ou autour de ces zones, qui cicatrisent et disparaissent en 8 à 15 jours.

Les facteurs favorisant les poussées sont multiples : fièvre, règles, stress…

Comment se faire dépister ?

L’herpès ne se dépiste pas mais se diagnostique. S’il existe une prise de sang pour détecter la présence d’anticorps du HSV1 ou du HSV2, celle-ci ne présente que peu d’utilité en routine. En effet, en l’absence de poussées et de traitement curatif, le dépister chez une personne asymptomatique n’a pas grand intérêt.

Quel traitement ?

Les crises d’herpès se traitent par un médicament antiviral en comprimés ainsi que par des crèmes favorisant la cicatrisation.

Dédramatiser l’herpès

L’herpès est un virus sans gravité chez l’adulte en bonne santé immunitaire. Chez certaines personnes, il peut se révéler handicapant lorsque les poussées sont très fréquentes. C’est pour ça qu’un traitement antiviral long peut être proposé pour calmer le virus. Néanmoins, dans les cas d’infections faibles à modérées, l’herpès est un passage douloureux et/ou inconfortable, mais bénin !

tristique nec Praesent ut in id, Nullam id leo. ipsum ut