Sélectionner une page

Vasectomie : baisse du taux de complications

15 Mar 2023 | Actus

Selon une étude britannique, les taux de complications de la vasectomie sont bien plus faibles que ce que l’on pensait jusque-là. Ces résultats sont encourageants pour toutes les personnes qui souhaitent se lancer.

La vasectomie est une microchirurgie qui dure une dizaine de minutes et qui vise à stériliser le patient en bloquant l’arrivée des spermatozoïdes à partir des testicules.

Jusqu’à présent, les données concernant les taux de potentielles complications des vasectomies étaient plutôt élevés. Toutefois, un étude britannique récente a révélé que les données utilisées pour étayer les chiffres de ces complications étaient largement dépassées, datant parfois des années 80.

Cette étude, présentée le 12 mars 2023 au congrès de l’association européenne d’urologie à Milan, a montré des données chiffrées mises à jour. Ce regard neuf sur la situation nous permet de mieux apprécier les progrès menés en matière de contraception dite « masculine ».Parmi les diverses complications, la douleur chronique du scrotum était réputée pour affecter jusqu’à 5 % des personnes après l’opération. L’étude a démontré que le taux d’aujourd’hui n’était en réalité que de 0,2 %. Les scientifiques ont trouvé des résultats similaires pour les risques d’infection postopératoire (1,6 % aujourd’hui, contre 2 à 10% dans les précédentes statistiques) et d’hématome (1,9 % contre 2 à 10% précédemment).

Les chercheurs ont bon espoir que la communication autour de leur étude encouragera davantage de personnes à tenter la vasectomie, notamment au regard de la complexité qu’implique la contraception hormonale que subit encore une large majorité de femmes menstruées.

AUTRES ACTUS

Journée Internationale du Coming-Out

Journée Internationale du Coming-Out

Le 11 octobre marque la journée internationale du coming-out. L’origine de cette journée remonte à la Pride de Washington du 11 octobre 1987. Ce jour-là, 500 000 personnes manifestent à Washington DC pour l’égalité des droits des personnes LGBTQ+. L’année suivante, à...